Les Labyrinthes Dynamiques sont composés de briques et d’aiguillages, munis d’ergots et d’encoches. Ces pièces peuvent être agencées sur une plaque afin de créer des circuits : on parlera de « circuits de chemin de fer ». On teste le circuit en faisant passer un bâtonnet symbolisant un train.

Ces briques constituent des éléments de base qui permettent de simuler de petits ordinateurs mécaniques. Le circuit construit est l’équivalent mécanique d’un automate fini.

Le but premier de cet emploi du matériel est de permettre à l’enfant de construire des automates finis, de les manipuler et de découvrir ainsi les régularités qui y sont associées.

Les Labyrinthes Dynamiques placent le sujet dans une structure logique, favorisant la mise en œuvre de stratégies cognitives : analyse d’une situation ; recherche d’une stratégie de résolution de problème ; perception des éléments pertinents ; structuration d’éléments pertinents ; combinaison afin d’obtenir une structure d’ensemble ; organisation ; émission, évaluation et vérification d’hypothèses ; généralisation  et  abstraction.